Il faut bien une raison, pour vouloir immortaliser, les moments de vie, qui nous sont donnés. Certains se servent de l'écriture, comme recueil de souvenirs ou d'anecdotes. D'autres, préfèrent sans doute fixer leurs rêves, par l'intermédiaire, de la palette colorée du peintre. Les plus extravagants capteront les chiffres et leurs nombres, les rêveurs rêverons, aux sons des instruments de musique. Les plus simples, resteront à la terre, et verront en elle la volupté intense de l'existence. Les milliers de visages, qui semblent parfois rendre fou, et lorsqu'ils lèvent les yeux, c'est encore peut-être à Dieu, qu'ils s'adressent. La terre pourrait tantôt, se débarrasser de nous, et quand bien même, c'est au plus profond de son âme, que nous sommes gravés. Si par mimétisme à sa chaine, nous avons évolué, en perdant la conscience de lui rendre sa grâce, elle nous avalera, si la chaîne on rompait. Je vous invite à la voir, comme nous pourrions l'aimer encore, notre mère nature...

/ LacsLacs.htmlshapeimage_1_link_0

Valérie GEOFFRIN Photographe

Préface